• Blog

Mon ordi écolo : notre top 3 des moteurs de recherche !

Moteur recherche

Même s’il y a encore un peu de neige sur les Alpes, l’été arrive bientôt ! Peut-être que tu n’iras pas à la plage cet été, mais ce qui est sûr, c’est que tu vas continuer à “surfer”. Pas forcément en mer, mais sur internet. Qu’il s’agisse de nettoyer l’océan (pour surfer en vrai), de planter des arbres ou de financer la cause qui te tient à cœur, nous te présentons dans cet article trois moteurs de recherche qu’on aime trop !

Il est beaucoup plus facile de voir la pollution générée par un avion, une voiture ou une usine pétrolière, mais il n’est pas si évident de remarquer la quantité de pollution générée par nos requêtes dans les moteurs de recherche. Quoi ? Nos recherches sur internet ? Oui ! Selon l’Ademe :

“53 % des émissions de gaz à effet de serre générées par le numérique sont dues aux “data centers” et aux infrastructures réseaux”.

Et c’est quoi ça ? Nous n’allons pas te donner une leçon de hardware et software, mais Internet (nous sommes désolés de te le dire) n’est pas un espace métaphysique. Il est constitué d’une multitude d’équipements informatiques qui nous permettent de stocker et de transférer des données. Selon Data Center Map, actuellement il y a 4 778 data centers dans 127 pays. Toutes ces technologies numériques doivent être fabriquées et alimentées, ce qui génère un coût écologique important.

Et alors le top 3 de moteurs de recherche ?

Les moteurs de recherche suivants que nous allons te présenter consomment aussi de l’énergie, et bien sûr, ils polluent aussi, mais alors, qu’est-ce qui les rend différents ? 

Ecosia

Il s’agit probablement du moteur de recherche « vert » le plus connu au niveau international (notre équipe multiculturelle le confirme). 

  • But : Ils s’efforcent non seulement d’avoir une empreinte carbone neutre, mais aussi une empreinte négative ! Pourquoi négative ?  Eh bien, simplement parce que leur objectif principal est de planter des arbres, afin que tes recherches puissent « éliminer » le CO2 de l’environnement.
  • Énergie : Depuis 2018, Ecosia a commencé à construire ses propres centrales solaires. C’est avec cette énergie qu’ils alimentent actuellement leurs centres de données. Oui, une énergie 100% renouvelable !
  • Mes données personnelles : Ecosia protège les arbres et ta vie privée. Alors, pourquoi tu vois des annonces ? En gros parce qu’ils ont besoin d’argent pour planter des arbres, donc ils te montrent des annonces en relation avec ce que tu as cherché. Ce qui les différencie, c’est le fait qu’ils ne créent pas un profil selon tes recherches et que tes données ne seront pas partagées avec l’annonceur.

Lilo

  • But : « Lilo » en hawaïen signifie « généreux”. Leur force en tant que moteur de recherche engagé, c’est qu’en gros tu décides quoi faire avec l’argent que les annonceurs paient à Lilo. Tu peux choisir la cause à laquelle tu veux contribuer, que ce soit la lutte contre la déforestation en Amazonie, contribuer à améliorer la vie des enfants de ta région, protéger les tortues de Mayotte contre le braconnage (en soutenant Sea Shepherd France, par exemple), etc. Chaque mois, 50% de l’argent qu’ils reçoivent est versé vers les divers projets qu’ils soutiennent (et en plus, c’est français !).
  • Énergie : Certains qualifient Lilo d’outil plus « solidaire » qu’ « écologique », car Lilo est en fait un métamoteur, c’est-à-dire que ses informations proviennent d’autres moteurs de recherche : Bing, Yahoo, et oui, aussi Google. Cependant, ils pratiquent la « compensation carbone » en reversant une partie de leur chiffre d’affaires à des projets éco-responsables (en dehors des 50% que nous avons mentionnés ci-dessus).
  • Mes données personnelles : En tant qu’entreprise française, ils ont choisi d’héberger leurs serveurs en France. Juste pour que tu le saches, la France et l’Union européenne appliquent la législation la plus stricte en matière de protection des données personnelles. Mercé la France ! Et l’UE ! 
Ekoru
  • But : Ekoru, c’est “l’Ecosia” de la mer. Chaque recherche aide à éliminer le plastique et à reboiser nos océans. Ses deux bénéficiaires sont Big Blue Ocean Cleanup qui gardent nos océans propres et Operation Posidonia qui les garde verts. En plus, ils ont plus d’une douzaine de partenaires, tous liés au grand bleu, dont deux fondations de surf.
  • Énergie : Leurs serveurs sont placés dans des centres de données alimentés par l’hydroélectricité. Ils ont également optimisé leur logiciel pour que les pages qui arrivent sur ton appareil soient aussi petites que possible, afin d’utiliser le moins d’énergie possible.
  • Mes données personnelles : Il s’agit, selon nous, du moteur de recherche qui explique le mieux ses politiques de confidentialité. Ils ne stockent pas tes données et, lorsque tu fais une recherche, ils agissent comme un intermédiaire, donc les cookies de tiers (comme Bing) ne peuvent pas te suivre. Toutefois, ils précisent que lorsque tu accèdes à un site web spécifique, ils ne peuvent plus assurer la protection de tes données. Ils précisent également qu’ils reçoivent (comme les deux précédents) de l’argent provenant de publicités, qui sont identifiées comme telles.

Maintenant, c’est à toi de choisir !

Tu peux lire nos derniers articles ici.

Suis-nous sur nos réseaux sociaux et rejoins la fichamif !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *