Les labels d’écotourisme

Un grand sage a dit un jour, “le tourisme c’est top, mais l’écotourisme, c’est encore mieux”. Ce n’est pas la citation du siècle, mais ce qui nous intéresse ici, c’est de savoir comment passer des vacances écolos. Voici, nous allons te présenter les différents labels utiles.

Nous le savons, vous le savez, les labels et certifications se multiplient à l’heure du greenwashing. Il est donc important de savoir ce que les labels d’écotourisme signifient réellement :

Ecogîte

Comme vous l’avez sûrement deviné, ce label est réservé pour les gîtes, mais écolos. Ce sont donc des gîtes bâtis autour du respect de l’environnement et de la préservation des ressources naturelles. Par exemple, l’électricité provient d’un fournisseur d’électricité verte.

Si tu veux être mis en relation avec les écogîtes de ta région, tu peux les retrouver sur le site Gîtes de France

Bio Hôtels :

Pas vraiment un label, plutôt un certificat d’appartenance. Ces établissements ont au cœur de leur démarche une électricité 100% verte, une consommation contrôlée des ressources, l’utilisation du papier recyclé, une réduction du plastique et une optimisation constante du CO2. L’empreinte CO2 des entreprises membres est enregistrée tous les deux ans afin de permettre une optimisation continue, et il y a même quelques-unes qui sont déjà climatiquement neutres ou positives.

Petit point important… aucun établissement n’a encore obtenu ce certificat en France. Il va falloir attendre encore un peu pour agrandir le cercle des 6 pays qu’il couvre. Dans tous les cas, dans ces hôtels, tu trouveras des repas qui viennent de l’agriculture organique certifiée tout comme des cosmétiques organiques et naturels, tout aussi certifiés !

Écolabel Européen :   

Ce label est valable pour des hébergements touristiques, mais aussi pour des sites de visite (label pépite de l’écotourisme). Celui-ci est le label le plus clair de tous ceux qu’on a trouvés pour nos prochaines vacances. 

Pour l’acquérir, les candidats doivent remplir des conditions très spécifiques par rapport à : la gestion générale (formation du personnel, information de la clientèle, suivi des consommations), à la réduction des consommations d’énergie et d’eau, ainsi qu’à la réduction et tri des déchets et des eaux usées. Et il y a un petit bonus : la promotion des transports écologiques et les informations qu’ils donnent par rapport aux Ecolabels européens !

Voici la liste d’Afnor des établissements avec ce label.

Greenglobe :   

La certification Green Globe demande aux entreprises un engagement fort sur le long terme. Elles doivent justifier d’améliorations notables au cours d’un audit réalisé tous les deux ans sur site pour conserver leur certification, comme c‘est le cas du domaine skiable Le Grand Massif, par exemple.

Les exigences ? Avoir un management du développement durable au soutien des filières locales, tout en passant par la protection de l’environnement ! Dans ta recherche tu trouveras trois niveaux de certification :

– Certified : qui répond à au moins 50 % des exigences.

– Golden : qui a été certifié pendant 5 années consécutives. 

– Platinum : qui a été certifié pendant 10 années consécutives !

La Clef Verte :   

C’est le premier label de tourisme durable international pour les hébergements touristiques et les restaurants (et c’est l’un des rois des labels de l’écotourisme !).

Pour avoir ce label, les établissements doivent avoir une politique environnementale et une démarche socialement responsable. Pour cela, ils ont besoin de mettre en œuvre pas mal d’actions : comme avoir une gestion intelligente des déchets, une maîtrise des consommations d’énergie et d’eau, faire des achats responsables (en particulier pour l’alimentation et l’entretien), entre autres. 

Franchement le tourisme durable est possible ! Maintenant… amuse-toi à explorer les différentes listes et à rêver de tes prochaines vacances ! Et même si tu fais partie de ceux qui ont un dos en acier pour faire du bivouac, n’oublie quand même de mesurer ton empreinte carbone, voici deux outils : Greentripper et Goodplanet.

Connais-tu d’autres outils ? Raconte-nous en commentaire !

Tu peux lire nos derniers articles ici.

Suis-nous sur nos réseaux sociaux et rejoins la fichamif !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *