• Blog

“Ça vous fera 3 Chouettes…” : monnaie locale

-“Je vais vous prendre une baguette svp…
– Avec ceci ?
– Ce sera tout merci…
– Très bien, ça fera 3 chouettes svp”.

Si tu viens de Dijon, tu sais probablement de quoi en parle sinon… eh bien tu sais de quoi on parle parce que tu es perspicace ! Méreau, Cairn, Doume… On va discuter monnaie locale.

Mais qu’est-ce que c’est vraiment une monnaie locale ? C’est un mode de paiement complémentaire à la monnaie officielle, c’est pourquoi elle est appelée “monnaie locale complémentaire” (MLC). 

Et là, tu te demandes pourquoi nous te la présentons ? Eh bien parce que si, comme nous, tu t’intéresses au commerce, à la production locale et responsable, aux cycles courts et aux projets solidaires, alors les MLC vont attirer ta curiosité ! 

Il existe environ 50 monnaies locales sur l’ensemble du territoire national et plusieurs lancements sont prévus cette année (en outre dans les départements d’outre-mer) (comique de répétition) : ce mode de paiement est un véritable succès ! Alors pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle génère de la croissance exclusivement sur ton territoire, que ce soit ta ville, département ou région. En utilisant la monnaie locale, tu sais qu’elle ne financera pas l’agriculture (qui, dans de nombreux cas, est peu éthique) à l’autre bout de la planète. En plus, ce mode de paiement te permet de faire partie d’une communauté de personnes qui ont la même envie de voir leur territoire grandir et qui veulent consommer mieux ! Pourquoi ? On t’explique ici :

Comment marche la monnaie locale ?

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ce ne sont pas les municipalités qui sont chargées de la création des monnaies locales. Ce sont des associations ou des coopératives qui sont chargées de leur mise en place, de leur fonctionnement et de leur gestion. Quelles existent depuis longtemps ou qu’elles aient été constituées précisément pour la création de la monnaie locale, elles doivent : rédiger la charte, définir le cadre légal ainsi que le fonctionnement de la monnaie, l’organisation des adhésions et la promotion de la monnaie. Oui, ça demande un peu de taf ! 

Ce que tu dois garder à l’esprit en tant que consommateur :

  1. Pour s’approvisionner en monnaie locale, il faut être membre de l’association et ce n’est que par le biais de l’association que tu peux identifier les producteurs membres. Ces derniers sont les commerçants qui acceptent d’être payés en monnaie locale.
  2. Un euro équivaut à une unité monétaire, donc : trois chouettes à trois euros. Cinq chouettes cinq euros. Douze chouettes… bref ! 
  3. Elles sont réglementées ! L’article 16 de la loi du 31 juillet de 2014 relative à l’économie sociale et solidaire reconnaît officiellement les monnaies locales comme titres de paiements.

Quelle est ta monnaie locale ?

Il est très difficile de te le dire. Internet nous donne toutes les informations dont nous avons besoin, et si ce n’est pas le cas, on est sûre que les collaborateurs des magasins vrac de ta ville pourront te donner plus d’informations. Nous avions déjà entendu parler d’une monnaie locale dans notre ville, mais c’est lorsque nous avons rencontré l’équipe d’une entreprise partenaire que nous avons découvert le Cairn. Comme nous te l’avons déjà dit, les monnaies locales te permettent de faire partie d’une belle communauté. Plutôt cool pour un mode de paiement, n’est-ce pas ? 

Avec les monnaies locales, c’est pas fichu !

Connais-tu la monnaie locale de ta région ? Raconte-nous en commentaire !

Tu peux lire nos derniers articles ici.

Suis-nous sur nos réseaux sociaux et rejoins la fichamif !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *